FAQ

corrosion3

Quand l’air est humide, à côté d’une surface froide, l’humidité relative augmente à 100 % HR (température de point de rosée), la vapeur d’eau se transforme alors en eau.

Schema Composition de l air

Même par un jour très ensoleillé, l’horizon peut miroiter vaguement dans une brume légère. Cette brume est due le plus souvent à l’humidité de l’air.

L’air que nous respirons est en effet chargé d’eau : l’air absorbe continuellement les évaporations des océans, des rivières. La plus grande partie de l’humidité existe sous forme de vapeur d’eau, un gaz mêlé presque invisiblement à l’air.

Quand la température de l’air se refroidit, l’humidité se transforme en minuscules gouttelettes d’eau, c’est ce qu’on appelle la condensation.

Le point de rosée est la température sèche à laquelle la vapeur d’eau contenue dans l’air passe à l’état liquide.

L’humidité relative est le rapport entre la quantité d’eau contenue dans l’air et la quantité totale qu’il pourrait contenir au maximum (100%) à la même température. S’il en contient la moitié, son humidité relative sera de 50%.

nosproduits2
Pour mesurer l’humidité de l’air, on peut utiliser un psychromètre. Cet appareil est composé de 2 thermomètres : à bulbe sec et à bulbe humide. Celui à bulbe sec mesure la température de l’air ambiant, l’autre bulbe mesure la température de l’air humide et est entouré d’une gaze humidifiée (en s’évaporant l’eau de la gaze abaisse la température du bulbe).

Plus l’air est sec, plus l’eau s’évapore et plus la température du bulbe se refroidit. En reportant chacune des 2 valeurs sur un diagramme de l’air humide, on peut connaître très précisément la quantité d’eau absolue dans l’air et le taux d’humidité relative.